Comment ça marche, un livre soldé ?

En France, 70 000 nouveaux livres sont commercialisés chaque année : presque 200 nouveautés chaque jour ! Pour les seuls albums jeunesse, on compte en moyenne près de 1000 nouveautés chaque mois. Cela impose une rotation très rapide des ouvrages en librairie : Un trimestre à peine, et chaque livre doit laisser sa place aux nouveautés.

Ces invendus repartent dans les plateformes de stockage, et constituent bientôt un poids mort, coûteux pour les éditeurs, surtout les petits éditeurs indépendants !

Deux avenirs sont possibles pour ces livres : les détruire, ou les solder... Mais les grands soldeurs nationaux rachètent ces livres au dixième de leur prix de revient : Une vente à perte pour l’éditeur.

De plus, l’éditeur doit à ses auteurs des droits indexés sur le prix de vente public, c’est à dire le prix auquel le soldeur va revendre l’ouvrage. Dès lors, l’éditeur reverse souvent en droits d’auteur le double ou le triple de ce qu’il a perçu en vendant l’album. Certains éditeurs s’affranchissent de ces droits en stipulant dans leurs contrats avec les auteurs qu’en cas de solde, ces derniers ne toucheront pas de droits. La solution des soldes est donc souvent une impasse pour les petits éditeurs indépendants.

Encore un peu d’info technique sur le principe de solde : Un éditeur a le droit de pratiquer le solde total (les titres soldés sont retirés des librairies, et n’existent qu’en prix soldé) ou le solde partiel (solder une partie des exemplaires, mais les laisser au prix fort en librairie, créant de fait une concurrence déloyale pour les libraires).

 

 

Le projet Éco-album

Pour répondre à ces problématiques, nous avons voulu penser un avenir plus responsable et plus équitable pour ces livres.

• Tout d’abord, Éco-album ne présente que des livres issus de la petite édition indépendante.

• Les ouvrages sont rachetés aux éditeurs au prix coûtant + une part destinée aux droits d’auteurs + une marge supplémentaire pour l’éditeur.

• Les éditeurs représentés par Éco-album s’engagent à reverser leurs droits aux auteurs

• Éco-album ne propose aucun album en solde partiel : les ouvrages que vous trouverez ici sont soit absents des librairies (solde total), soit au même prix qu’en librairies (albums ayant subi une baisse de prix valable pour tous les revendeurs).

• Éco-album ne propose ses livres qu’aux structures non marchandes : essentiellement les écoles et les bibliothèques, ainsi que les municipalités et certains comités d’entreprise : des structures qui achètent des livres pour en permettre un accès gratuit aux enfants.

• Enfin une partie des ventes est reversée à des associations de promotion de la lecture auprès des enfants : Aujourd’hui, c’est Lire et faire lire qui profite de notre soutien, mais nous sommes prêts à accompagner d’autres initiatives.

L’actualité récente nous montre plus que jamais qu’on en a tous marre de la surconsommation déraisonnée : comme nous, vous voulez favoriser des achats de proximité et de qualité, auprès de personnes qui ont foi en ce qu’ils font, qui essaient de le faire bien et qui ont une démarche responsable. C’est précisément le point de départ de ce projet. Le livre équitable, c’est comme le café équitable : faire en sorte que tout le monde s’y retrouve, du producteur au consommateur, de l’auteur au lecteur.

Avec vous, enseignants, bibliothécaires, élus locaux, nous voulons partager l’enthousiasme d’une lecture de qualité, variée, riche, et pas chère pour nos enfants, dans une démarche respectueuse des acteurs de la chaîne du livre et de la création indépendante.

Soutenez l’édition indépendante et ses auteurs, soutenez les solutions alternatives, et soutenez la lecture. Soutenez-nous !